Google+ Followers

Rechercher dans ce blog

mercredi 11 janvier 2017

Karen Maitland, littérature anglaise

lecture janvier 2017 :  La malédiction du Norfolk (the cannibal lecteur)

 


 lus : en violet
 
 La Compagnie des menteurs, traduit par Fabrice Pointeau, Paris, Sonatine Éditions, 2010, 571 p.
1348. La peste s'abat sur l'Angleterre. Rites païens, sacrifices rituels et religieux : tous les moyens sont bons pour tenter de conjurer le sort. Dans le pays en proie à la panique et à l'anarchie, un petit groupe de neuf personnes réunies par le plus grand des hasards essaie de gagner le Nord, afin d'échapper à la contagion. Bientôt, l'un d'eux est retrouvé pendu...
Alors que la mort rôde, les survivants vont devoir résoudre l'énigme de ce décès avant qu'il ne soit trop tard...
 
 Les Âges sombres, traduit par Pierre Demarty, Paris, Sonatine Éditions, 2012, 669 p.
1321, en Angleterre. Le village d'Ulewic est déchiré entre deux âges, entre légendes païennes et croyances chrétiennes, entre le manoir de Lord d'Acaster et la communauté nouvelle des sœurs béguines, jusqu'alors bien tolérées. Mais les choses commencent à changer. Des saisons rigoureuses, récoltes gâchées et troupeaux dévastés, réveillent des peurs ancestrales. Le besoin d'un bouc émissaire se fait sentir.
Un groupe d'hommes du village, dont on ignore l'identité, va en profiter pour s'en prendre aux béguines et semer la terreur, le meurtre et la superstition... faisant entrer Ulewic dans le temps des âges sombres.
 
 La Malédiction du Norfolk, Paris, Sonatine Éditions, 2014, 528 p.
Angleterre, 1208. Le roi Jean refusant de se soumettre à l'autorité du pape, églises et cimetières demeurent fermés. Les enfants ne sont plus baptisés et l'on craint de mourir sans avoir pu expier ses péchés. Mais en ces temps de sorcellerie, il existe plusieurs façons de sauver une âme. Pour libérer celle de son fils, décédé d'une étrange maladie, Lady Anne est prête à tout. Elle découvre un rituel permettant de transmettre les péchés après la mort. Encore faut-il trouver une conscience prête à les accepter. La jeune Elena, servante au château, n'aura pas le choix...
 
 
 
 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire