Google+ Followers

Rechercher dans ce blog

mercredi 9 septembre 2015

Masse Critique : le retour !


masse critique



Ce pays qui te ressemble - Tobie Nathan
C'est dans le ghetto juif du Caire que naît, contre toute attente, d'une jeune mère flamboyante et d'un père aveugle, Zohar l'insoumis. Et voici que sa sœur de lait, Masreya, issue de la fange du Delta, danseuse aux ruses d'enchanteresse, le conduit aux portes du pouvoir. Voici aussi les mendiants et les orgueilleux, les filous et les commères de la ruelle, les pauvres et les nantis, petit peuple qui va roulant, criant, se révoltant, espérant et souffrant.

Cette saga aux couleurs du soleil millénaire dit tout de l'Egypte : grandeur et décadence du roi Farouk, dernier pharaon, despote à l'apparence de prince charmant, adoré de son peuple et paralysé de névroses. Arrivé au pouvoir de Gamal Abdel Nasser en 1952 et expulsion des Juifs. Islamisation de l'Egypte sousla poussée des Frères Musulmans, première éruption d'un volcan qui n'en finit par de rugir... C'est la chute du monde ancien, qui enveloppait magies et sortilèges sous les habits d'Hollywood. La naissance d'un monde moderne, pris entre dieux et diables. 


La clef sous la porte - Pascale Gautier

José, retraité solitaire et endurci, vit devant la télé. Ferdinand, dont la vie sonne aussi mal au bureau que dans son univers familial, subit une femme volage et une fille ado, véritable tête à claques qui le déteste. Auguste, la cinquantaine, est pris en tenaille entre une mère tyrannique et un père plutôt faible. Et Agnès, la quarantaine, toujours amoureuse d'hommes mariés, doit se rendre au chevet de sa mère qui agonise. Ses trois frères, des fardeaux qu'elle redoute, la supplient de venir à l'hôpital...

Pascal Gautier exploite l'un de ses thèmes de prédilection, ancien comme l'histoire de l'humanité : la relation parents / enfants, souvent ingérable, mais qui fournit à l'écrivain une source d'inspiration inaltérable, caustique et tendre. Après l'immense succès du roman Les vieilles, La clef sous la porte est, au vu du titre, une suite logique ou plutôt une sorte de retour sur le passé. Les personnages, doués d'une certaine espérance, se débattent afin de ne pas perdre pied. Aussi arriveront-ils, chacun à sa façon, à mettre la clef sous la porte et à choisir la liberté.

La zone d'intérêt - Martin Amis 

DÉCOR : Camp de concentration Kat Zet I en Pologne.

PERSONNAGES :
Paul Doll, le Commandant : bouff on vaniteux, lubrique, assoiffé d’ alcool et de mort.
Hannah Doll, l’ épouse : canon de beauté aryen, mère de jumelles, un brin rebelle.
Angelus Thomsen, l’ officier SS : arriviste notoire, bellâtre, coureur de jupons.
Smulz, le chef du Sonderkommando : homme le plus triste du monde.

ACTION :  La météorologie du coup de foudre ou comment faire basculer l’ ordre dans un système allergique au désordre.
Comment explorer à nouveau la Shoah sans reprendre les mots des autres ? Comment oser un autre ton, un regard plus oblique ? En nous dévoilant une histoire de marivaudage aux allures de Monty Python en plein système concentrationnaire, Martin Amis remporte brillamment ce pari. Une manière habile de caricaturer le mécanisme de l’horreur pour le rendre plus insoutenable encore.

Les premières victimes de Hitler  - Thimothy Ryback 

Le 13 avril 1933, dans les derniers mois de la République de Weimar, le procureur munichois Josef Hartinger apprend que quatre hommes –; Rudolf Benario, Ernst Goldmann, Arthur Kahn et Edwin Kahn –; ont été abattus au cours d'une tentative d'évasion au camp de concentration de Dachau, récemment érigé au nord de Munich. Dès son arrivée sur place et sa rencontre avec le commandant SS Wäckerle, le jeune procureur suspecte une exécution. Un rapport de force s'instaure immédiatement entre les deux hommes. Le combat est forcément inégal : Adolf Hitler est chancelier, Heinrich Himmler, préfet de police. Hartinger n'a d'autres ressources que son intelligence, son courage, et une procédure judicaire vieille de soixante-dix ans, datant de l'ère Bismarck, connue sous le nom de Strafprozessordnung ou " code de procédure pénale ". Il épuisera les trois. Après plusieurs mois d'enquête, il finit par réunir des preuves accablantes contre l'administration SS. Mais alors qu'il est sur le point de soumettre son dossier, son supérieur prend peur et refuse de signer, préférant en référer à la chancellerie, qui étouffe l'affaire. S'appuyant sur le procès-verbal d'enquête et le témoignage écrit de Hartinger, Timothy W. Ryback reconstitue avec minutie ce thriller juridique glaçant et livre un document édifiant sur les prémices de l'Holocauste.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire